10/06/2009

Poulet Kedjenou

Le poulet Kedjenou c'est le poulet bicyclette à l'étouffé que l'on cuit traditionnellement dans un canari (plat en terre cuite Africain) que l'on ferme hermétiquement avec des feuilles de bananier. C'est un peu le plat national de la Côte d'Ivoire.
A défaut de canari et de feuilles de bananier, on utilisera une cocotte minute et à défaut de poulet bicyclette on utilisera un poulet fermier bio.

Le poulet bicyclette c'est un poulet gringalet, maigrichon, poussiéreux, élevé dans la rue, traînant dans les cours, nourri à la force du jarret, pédalant sous la chaleur pour grappiller de quoi subsister en dansant d’une patte sur l’autre, avant de finir, ferme et goûteux, tête en bas et plumes au dos, attaché par les pattes, en plein air, à la devanture d’une échoppe. C'est le contraire du poulet cadravre, celui aseptisé, gonflé aux hormones, truffé d’antibiotiques, gavé de farines, élevé en batterie, performant, gras, sans goût ni saveur, calibré, contrôlé, étiqueté, rangé dans la morgue des consoles réfrigérées des grandes surfaces, dans son linceul de plastique, un code barre en épitaphe, à l’image de nos sociétés. (Christian de Brie pour Le Monde diplomatique - Août 2002)

Ingrédients
  • 1 poulet entier ou des cuisses (fermier bio)
  • 1 grosse aubergine
  • 3 grosses tomates
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d' ail
  • sel
  • poivre
  • 3 piment antillais (et pas une autre variété car c'est son gout qu'on recherche)
  • thym
  • laurier
  • gingembre
  • Cubes Maggi (très important pour le gout)
  • huile d'arachide

Préparation
  1. Découper le poulet et le mettre dans la cocotte.
  2. Ajouter l'aubergine épluchée et coupée en petits morceaux, les tomates et l'oignon coupés en rondelles, l'ail haché menu.
  3. Ajouter aussi du thym, du laurier, du gingembre râpé et les piments (attention ! les piments ne doivent surtout pas se percer car sinon le plat serait trop pimenté et immangeable pour nous petits blancs. Ils ne doivent servir qu'à répendre leur saveur typique).
  4. Saler, poivrer, pimenter selon le goût.
  5. Bien mélanger le tout.
  6. Ne pas ajouter d' eau.
  7. Fermer la cocotte et mettre à feu doux.
  8. La pression se fait sentir au bout de 15 minutes. C'est alors qu 'il faut "remuer dedans" (kedjenou) toutes les 5 minutes pendant 15 minutes, en faisant tournoyer le contenu de la cocotte. Ne pas ouvrir la cocotte avant la fin de la cuisson.

Servir avec de l'attiéké (semoule de manioc en vente dans les épiceries Africaines), du riz ou des ignames.

1 commentaire:

Olivier et Danielle a dit…

Merci pour cette délicieuse recette de ce plat dont raffole les ivoiriens (une pensée à eux en ces moments troublés).
J'ai mis en lien votre recette sur :olivbusua.blogspot, dans un article sur les piments à paraitre très prochainement. J'ai adoré votre si vraie description du poulet bicyclette !